Standard FCI N°193 /  22. 11. 2006/ F

BARZOÏ - LEVRIER DE CHASSE RUSSE

(RusskayaPsovayaBorzaya)

TRADUCTION : Tatiana Dreier (RKF) et Prof. R. Triquet (2001). Revu par R. Triquet (2006).

 ORIGINE : Russie.

 DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 25.10.06.

UTILISATION : Lévrier de chasse, chien de course et de coursing.

CLASSIFICATION F.C.I. :  Groupe 10 Lévriers. Section 1: Lévriers à poil long ou frangé. Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le RusskayaPsovayaBorzaya fait partie intégrante de la culture nationale et de l’histoire russes depuis  9 siècles.  Ainsi, la Chronique française du XIème  siècle témoigne que trois barzoïs suivaient la fille du Grand-Duc de Kiev Anna Iaroslavna quand elle est arrivée en France pour devenir la femme d’Henri I.  Parmi les propriétaires et les éleveurs il y avait beaucoup de personnes célèbres y compris des tsars et des poètes : Ivan le Terrible, Pierre le Grand, Nicolas II, Pouchkine, Tourgueniev.  La création de l’élevage célèbre « Pershinskayaokhota » par les éleveurs illustres le Grand-duc NicolaïNicolaevitch et Dimitri Valtsev eut une grande importance.  Dès la fin du XIX siècle, on voit le barzoï dans les plus grands élevages d’Europe et d’Amérique. 

ASPECT GENERAL : Chien d’aspect aristocratique, de grande taille, de constitution à la fois sèche et robuste, de construction très légèrement allongée.  Les femelles sont généralement plus longues que les mâles.  Ossature forte, mais pas massive.  Les os sont assez plats.  Musculature sèche, bien développée, surtout sur les cuisses, mais pas en relief.   L’harmonie les formes et du mouvement est primordiale.

PROPORTIONS IMPORTANTES :

COMPORTEMENT / CARACTERE : Dans sa vie de tous les jours le Barzoï a le caractère tranquille et équilibré.  A la vue du gibier il s’excite brusquement.  Il a la vue perçante, capable de voir très loin.  Sa réaction est impétueuse.

 TETE : Vue de dessus aussi bien que de profil, sèche, longue, étroite, aristocratique.  Vues de profil, les lignes du crâne et du chanfrein forment une longue ligne légèrement convexe, la ligne de la région sincipitale (crête sagittale) étant droite ou légèrement oblique vers la protubérance occipitale bien marquée.  La tête est tellement élégante et sèche que les grandes veines transparaissent sous la peau.

REGION CRANIENNE :

Crâne : Crâne étroit ; vu de dessus : allongé en ovale ; vu de profil : presque plat.

Stop : Très peu marqué.

REGION FACIALE :

Truffe : Grande, mobile, considérablement saillante par rapport à la mâchoire inférieure.

Chanfrein : Long, rempli dans toute sa longueur, légèrement busqué près de la truffe.

Museau : La longueur du museau du stop à l’extrémité de la truffe est égale ou légèrement supérieure à celle du crâne, de l’occiput au stop.

Lèvres : Fines, sèches, bien jointives.  Le bord des paupières, les lèvres et la truffe sont noires, quelle que soit la couleur de la robe.

Mâchoires/Dents : Mâchoire inférieure forte. Dentsblanches, fortes ; articulé en ciseaux ou en pince.

Yeux : Grands, expressifs, un peu à fleur de tête, de couleur noisette foncée ou brun foncé, en forme d’amande mais pas bridés, placés obliquement.

Oreilles : Petites, minces, mobiles, attachées au-dessus de la ligne de l’œil et en arrière, dirigées presque vers la nuque quand le chien n’est pas attentif. Les extrémités des oreilles sont situées l’une près de l’autre ou dirigées vers le bas le long du cou et bien serrées contre lui.  Quand le chien est en éveil les oreilles sont portées plus haut et sur les côtés ou vers l’avant ; parfois une ou les deux oreilles sont dressées en « oreilles de cheval ».

COU : Long, sec, aplati latéralement, musclé, légèrement galbé, jamais porté haut.

CORPS :

Garrot : Pas marqué. 

Dos : Large, musclé, élastique.  Le dos forme avec le rein et la croupe une arcure qui est plus prononcée chez les mâles.  Le point le plus haut de cette arcure se situe en avant du milieu du rein ou dans la région de la 1ère ou 2ème vertèbre lombaire.

Rein : Long, proéminent, musclé, modérément large.

Croupe : Longue, large, légèrement inclinée.  La largeur de la croupe mesurée entre les saillies des os iliaques ne doit pas être inférieure à 8 cm.

Poitrine : De section ovale, pas étroite, cependant pas plus large que la croupe, haute, bien développée en longueur, volumineuse, descendue presque jusqu’au niveau des coudes.  La région des omoplates étant plus plate, la poitrine s’élargit graduellement vers les fausses côtes, qui sont courtes, ce qui, vu de profil, forme un changement de pente.  Les côtes sont longues, légèrement proéminentes.  Le poitrail ressort légèrement par rapport à l’articulation scapulo-humérale.

Ventre : Bien retroussé.  La ligne du dessous remonte brusquement vers le ventre.

QUEUE : En forme de faucille ou de sabre, attachée bas, mince, longue.  Passée entre les membres postérieurs, elle doit atteindre la saillie de l’os iliaque ; elle est garnie d’un panache abondant.  Quand le chien est en station libre, le fouet retombe vers le bas.  En action, il est relevé, mais sans dépasser le niveau du dos.

MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS : Secs, musclés, vus de face parfaitement droits et parallèles. La hauteur des membres antérieurs du coude au sol est égale ou un peu supérieure à la moitié de la hauteur au garrot.

Epaules : Les omoplates sont longues et obliques. 

Bras : Modérément oblique, sa longueur est à peine supérieure à la longueur des omoplates.  Angle de l’articulation scapulo-humérale bien prononcé. 

Coudes : Ils se situent dans des plans parallèles au plan médian du corps.

Avant-bras : Sec, long, de section ovale, vu de face étroit, vu de profil large.

Métacarpe : Légèrement oblique par rapport au sol. 

MEMBRES POSTERIEURS : Vus de derrière - droits, parallèles, un peu plus largement séparés que les membres antérieurs.  Quand le chien est en station libre - la verticale abaissée de la tubérosité ischiatique doit passer devant le centre du jarret et du métatarse.  Cuisses : Bien musclées, longues, placées obliquement.

Jambe : Longue, musclée, placée obliquement.  Les articulations fémoro-tibiale et tibio-tarsienne bien développées, larges, sèches ; les angles doivent être bien accusés.

Métatarse : Pas long, placé presque à la verticale.  Toutes les articulations sont bien angulées.

PIEDS : Secs, étroits, d’un ovale allongé, dit « pieds de lièvre », cambrés, les doigts bien serrés.  Ongles longs, forts, touchant le sol.

ALLURES : En dehors de la chasse, l’allure typique du Borzoi est le trot allongé, facile, très souple et aérien ; pendant la chasse, galop de charge extrêmement rapide, avec des foulées de grande amplitude.

PEAU : Souple, élastique.

ROBE

POIL : Soyeux, doux et souple, ondulé ou formant des boucles courtes, mais jamais de petites boucles serrées.  Sur la tête, les oreilles et les membres, le poil est satiné (soyeux mais plus lourd), court, bien couché contre le corps.  Sur le corps, le poil est assez long, ondulé ; sur les régions des omoplates et de la croupe il forme des boucles plus fines ; sur les côtes et les cuisses le poil est plus court ; le poil formant les franges, les culottes et le panache de la queue est plus long. Le poil sur le cou est dense et abondant.

COULEUR : Combinaison de toutes les couleurs, mais jamais  avec le bleu, le marron (chocolat) et tous les dérivés de ces couleurs. Toutes les couleurs peuvent être uniformes ou pie.  Les franges, les culottes, le panache de la queue sont considérablement plus clairs que la couleur de fond.  Pour les couleurs charbonnées le masque noir est typique.

TAILLE  : Hauteur au garrot recherchée – 75 à 85 cm pour les mâles, 68 à 78 cm pour les femelles.  Chez les mâles, la hauteur au garrot est égale ou à peine supérieure à celle du sommet de la croupe au sol.  Chez les femelles ces hauteurs sont égales.  Les sujets dépassant la taille maximale sont admis à condition que la morphologie typique soit sauvegardée. 

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité, et en particulier :

Dents :

Couleur :

 DEFAUTS GRAVES :

Aspect général :

Tête :

 Dents :

Yeux :

Oreilles :

Cou :

Dos :

Croupe :

Ventre :

Queue :

Membres antérieurs :

Membres postérieurs :

Pieds :

Couleur :

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

Comportement / Caractère :

Dents :

Oeil :

Queue :

 Membre postérieur :

 Couleur :

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.